Archives de catégorie : Infrastructure IT

Le câble CAT6A, ou de meilleures performances pour vos applications PoE

Le câble CAT6A, aussi appelé « CAT6 augmenté », permet une transmission à haut débit sur de plus longues distances. Ce câble en cuivre plein élargit les possibilités en matière de PoE de part sa souplesse totale, et notamment des volumes plus importants sans l’accumulation de chaleur propre aux autres versions.

Qu’est-ce que le PoE ?

Le PoE, ou « Power over Ethernet » en anglais, permet la transmission de données et d’électricité sur un même câble CATX. L’économie sur les frais d’équipement est ainsi assurée puisque vous pourrez installer vos appareils où vous le jugerez nécessaire, même si aucune prise n’est accessible à proximité. Ce système n’était jadis accessible que pour les téléphones VoIP. Désormais, il permet d’alimenter de nombreux appareils. C’est la solution idéale pour les points d’accès sans fil montés sur les murs ou les plafonds. Elle est aussi très souvent utilisée pour l’installation de caméras de sécurité dans les parkings, sur les côtés des bâtiments, dans les espaces publics ou dans d’autres lieux éloignés. Découvrez encore d’autres avantages.

Câble en cuivre plein et fil torsadé en cuivre

Le câblage est disponible en version pleine ou torsadée. Le câble en cuivre plein dispose de conducteurs réalisés en cuivre massif. Il est souvent utilisé pour les installations verticales, dans les murs, les plafonds et les goulottes. Ce type de câble est plus rigide que le câble torsadé. Il permet la transmission de données sur de plus longues distances. La plus faible atténuation et le prix réduit en sont deux autres avantages. En revanche, il peut se rompre plus facilement en cas de courbure répétée.

Le fil torsadé présente des conducteurs sous forme de fins filaments enroulés pour obtenir un câble plus épais. Il est plus souple que le câble plein et peut être utilisé pour les câbles de raccordement ou les câbles réseau plus courts exigeant une courbure plus importante. Le câble torsadé en cuivre entraîne une plus grande atténuation en raison de l’accumulation de chaleur. Mieux vaut donc l’utiliser sur de plus courtes distances. Il est souvent plus cher que le cuivre plein, mais il ne risque pas de se casser, même en cas de courbure récurrente.

CAT6A et alternatives

Le câble en cuivre plein CAT6A s’avère plus performant que ses concurrents. Il permet une transmission Ethernet à 10 gigabits sur une distance de 100 mètres, bien plus que les résultats obtenus avec le câble CAT6 (33 à 55 mètres). Le câble CAT6A offre une fréquence de transmission de 500 MHz, soit le double du câble CAT6. Par ailleurs, le câble CAT6A présente de meilleurs résultats en termes de diaphonie grâce à une meilleure isolation et une torsion plus serrée. Le câble CAT6A présente une section de 0,25 mm². Le câble CAT6 en revanche présente une section de 0,25 à 0,20 mm². Le diamètre supérieur du câble CAT6A permet une résistance, une température et une perte d’énergie inférieures. Si vous envisagez une vaste installation sur un même site, sachez que ce système prend aussi plus de place.

Les réseaux ultra-performants exigent un câblage adéquat, à même de garantir la vitesse et l’alimentation nécessaires selon les besoins. Le câble CAT6A est paré pour l’avenir. Il répond aux attentes de nombreux secteurs, dont le milieu hospitalier, l’enseignement, l’armée, etc. Cliquez ici pour en savoir plus sur notre gamme de câbles CAT6A en cuivre plein de Black Box.

MPO et MTP : quelle est la différence ?

L’abréviation MPO désigne un connecteur multi-fibre optique enfichable. Il est prévu pour les faisceaux contenant généralement 6, 8, 12 ou 24 fibres. Il est défini par les normes IEC-61754-7 et TIA-604-5-D. Il est aussi appelé FOCIS 5. Le connecteur MPO associé à un câble plat léger représente une énorme avancée technologique par rapport aux câbles multi-fibres traditionnels. Il est plus léger, plus compact, plus facile à installer et moins cher.

Un simple connecteur MPO compte jusqu’à 12 ou 24 brins dans un même connecteur. Il présente une très haute densité, ce qui permet de limiter l’espace nécessaire et les coûts de l’installation. Un câble traditionnel, multi-fibres à structure serrée (tight-buffered) implique que chaque fibre doit être sertie par un technicien compétent. Le câble MPO, qui comporte plusieurs fibres, est déjà pré-câblé. Branchez-le et il est prêt à l’emploi.

Les connecteurs MPO présentent un mécanisme push/pull intuitif avec un clic à la connexion. Ils sont très faciles à utiliser. Le connecteur MPO est très proche du connecteur MT-RJ. La surface de la férule du câble MPO mesure 2,45 x 6,40 mm. Il est donc un peu plus grand que le MT-RJ. Le mécanisme de fixation présente une gaine coulissante et non à enfoncer.

Le connecteur MPO peut être mâle ou femelle. Dans la version mâle, les deux broches d’alignement dépassent à l’extrémité de la férule. Les raccords MPO femelles présentent des orifices au niveau de la férule qui permet d’aligner les broches de la prise mâle. La férule MPO est généralement plate pour les applications multimodes, ou en angle pour les applications monomodes.

Les prises MPO sont aussi appelées MTP®, qui est une marque déposée d’US Conec. Le raccord MTP est un raccord MPO amélioré afin d’augmenter les performances optiques et mécaniques. Parmi ces améliorations figurent une broche elliptique, une férule flottante, un boîtier amovible, etc. Les détails figurent sur usconec.com. Les connecteurs MPO et MTP sont compatibles.

Un connecteur MPO à 12 fibres compte 12 fibres alignées et numérotées de 1 à 12 de gauche à droite.

Un connecteur à 24 fibres compte deux rangées de fibres numérotées de 1 à 12 et de 13 à 24. La broche n° 1 est marquée par un point blanc.

Chaque connecteur présente un repère sur un côté. Lorsque ce repère est relevé, l’on parle de modèle « key up ». Lorsque le repère est abaissé, l’on parle de modèle « key down ». 

Lorsque vous prévoyez votre système, sachez que vous ne pouvez pas combiner les câbles à 12 et 24 brins.

Cliquez sur les liens pour en savoir plus sur les câbles MPO/MTP et les services pour fibre optique, ou contactez-nous pour un conseil gratuit.

 

Les 5 principaux avantages de la fibre optique préconnectorisée

Si vous cherchez un déploiement rapide ou craignez pour la qualité des raccordements sur chantier, la fibre optique préconnectorisée est la solution. Voici les cinq principaux avantages de la fibre optique préconnectorisée :

  1. Diminution du coût total – Nos études ont montré que la fibre optique préconnectorisée permettait de réduire globalement les frais d’installation à raison de 50 % (ou plus) pour un kit de fibre optique préconnectorisée à 12 brins. Cette solution permet de limiter les coûts puisqu’elle évite les réparations, assure la fiabilité des jonctions, élimine le recours aux tests de transmission ainsi que de matériel et consommables pour le raccordement.
  1. Fabrication rapide – Les délais de fabrication particulièrement courts vous permettent de recevoir votre fibre optique préconnectorisée en deux à quatre jours. La fibre optique préconnectorisée vous aide à respecter les délais les plus courts et accélère la vitesse de déploiement. Evitez les fournisseurs tiers et revenez à la SOURCE. Vous n’avez plus à attendre une, deux, voire trois semaines pour recevoir vos câbles.
  1. Déploiements plus rapides – Conçus pour un déploiement rapide, les solutions préconnectorisée évitent les raccordements sur chantier. Elles limitent le travail nécessaire et vous permettent de finaliser la mission plus tôt. Vous devrez prévoir certains détails, mais dès que vous aurez reçu votre câble, vous aurez toutes les cartes en main.
  1. Des performances éprouvées – Les réseaux stratégiques en fibre optique exigent un soin considérable lors de la jonction des câbles. Les raccordements effectués sur chantier compromettent souvent la qualité globale du câble en raison de la qualité de l’air, d’une préparation insuffisante de l’extrémité, voire de méthodes de nettoyage et de test lacunaires. La fibre optique préconnectorisée doit être fabriquée dans une salle blanche et fait l’objet de plusieurs contrôles, dont plusieurs vérifications de la préparation des extrémités et un certificat établissant les seuils en termes de perte d’insertion et d’affaiblissement d’équilibrage.
  1. Configuration en ligne – La commande de systèmes préconnectorisés est particulièrement simple. Certains fabricants, dont Black Box, proposent un module de configuration en ligne et des outils de référence. Vous devrez bien sûr prévoir les longueurs, les raccords et d’autres options, mais globalement, vous pourrez introduire ce que vous voulez et obtenir une référence en quelques secondes. L’un des avantages du configurateur en ligne de Black Box par rapport aux autres modules est qu’il vous indique le prix directement. Vous pouvez même commander l’article au lieu de devoir appeler pour obtenir un devis. Si vous avez besoin d’aide pour configurer votre installation préconnectorisée, faites appel au centre de support technique gratuit Black Box.

Si vous envisagez une mise a jour pour votre centre de données, pensez au configurateur fibre optique préconnectorisée en ligne Black Box. Avec celui-ci, vous serez en mesure d’obtenir un devis et de passer une commande en moins d’une minute.
Besoin de plus d’informations? Téléchargez notre livre blanc pour en apprendre plus sur les avantages de la fibre préconnectorisée comparée à la fibre terminée sur site.

Économisez de l’espace, améliorez le flux d’air et optimisez la manipulation des câbles avec le câble 28 AWG Slim-Net™.

Black Box a récemment introduit Slim-Net, les câbles UTP CAT6 et CAT6A 28 AWG pour répondre au besoin d’un meilleur patching dans les cabinets et armoires encombrés. Au cours des dernières années, les câbles 28 AWG ont conquis de plus en plus de monde pour devenir un choix populaire, spécialement auprès des data centers haute densité et des salles de télécommunication.

Dans cet article, nous nous penchons sur les avantages que présente l’utilisation de câbles 28-AWG Slim-Net et certaines considérations relatives à leur utilisation.

Qu’est-ce qu’un câble 28 AWG ?

Il s’agit d’un câble patch fait de conducteurs plus fins de cuivre monobrin 28 AWG, à la différence des câbles patch traditionnels, faits de conducteurs 23, 24 ou 26 AWG et plus épais. Le câble Black Box 28 AWG Slim-Net est doté de conducteurs de cuivre monobrin de la meilleure qualité. Le connecteur est faite sur mesure afin d’assurer le meilleur ajustement aux contacts plaqués or RJ 45 et pour garantir la meilleure performance.

Voici certains des avantages que présente l’utilisation de câbles 28-AWG Slim-Net.

Blog_28AWG_Image1

Avantage 1 : Économies d’espace

Avec un diamètre de seulement 4,1 mm, le câble 28-AWG Slim-Net mesure presque la moitié de la taille d’un câble 24-AWG standard, avec 5,9 mm. Ceci libère beaucoup d’espace supplémentaire dans l’organisation des câbles et des allées. La différence peut être considérable, comme vous pouvez le constater sur cette photo représentant un tas de câbles 28 AWG par rapport à un tas de câbles 24 AWG. Lorsque l’on calcule l’aire physique des câbles dans les paquets et les connexions de patching, vous économiserez plus de 50 % d’espace par rapport à des câbles traditionnels. Ceci peut représenter une différence de taille dans les salles de télécommunications et dans les data centers encombrés.

Avantage 2 : Flux d’air amélioré

Le refroidissement est une préoccupation cruciale au sein des data centers actuels, surtout dans les bâtis et armoires bien remplis. Les câbles Slim-Net 28 AWG peuvent réellement aider au refroidissement car ils sont bien plus fins que les câbles 24 AWG traditionnels. En conséquence, ils occupent moins d’espace à l’avant des panneaux patch et dans les équipements de réseaux chauds tels que les switches. L’espace ainsi gagné entre les câbles améliore le flux d’air et le refroidissement de l’équipement.

Avantage 3 : Manipulation plus facile

Il y a plus d’espace entre les câbles 28 WG Slim-Net patchés, ainsi, ce câble se manipule beaucoup plus facilement. Par rapport aux câbles 24 AWG, qui représentent souvent une masse dense à l’avant de votre équipement, vous constaterez que vos doigts ont plus d’espace pour saisir les prises lors des installations, des déplacements, des additions et des changements. De plus, vous aurez bien plus de facilités à identifier l’affectation des ports sur l’équipement en raison de l’espace supplémentaire.

Avantage 4 : Moins de guides câbles

Les câbles Slim-Net 28 AWG sont bien moins encombrants et offrent une meilleure flexibilité que les câbles 24 AWG. Avec un rayon de courbure 70 % plus étroit que les câbles 24 AWG, vous pouvez aisément relier vos câbles vers d’autres équipements ou sur le côté sans guide câble ou avec moins de guides câbles horizontaux. En conséquence, vous pouvez réduire le nombre de guides câbles horizontaux dont vous avez besoin, voire les éliminer complètement. Lorsque vous reliez les câbles 28 AWG Slim-Net dans les guides verticaux, vous gagnerez également jusqu’à 50 % d’espace supplémentaire.

Blog_28AWG_Image2

Avantage 5 : Conservez de l’espace sur rack

En éliminant les guides câbles horizontaux, vous conserverez de l’espace précieux sur racks. Imaginez le nombre de racks que vous pourriez libérer, vous permettant d’ajouter plus d’équipements ou de réserver de l’espace pour une expansion future. Selon l’utilisation, vous pourriez même libérer suffisamment d’espace pour consolider l’équipement de deux racks en un seul rack.

Avantage 6 : Une performance importante

Les câbles Slim-Net Black Box 28 AWG répondent ou dépassent tous les besoins de performance TIA 568-C.2 et passent tous les tests avec succès. La norme spécifie actuellement des câbles 22 à 26 AWG, les câbles 28 AWG ne sont donc pas inclus. Une fois la norme révisée, elle comprendra très certainement les câbles 28 AWG.

Autre avantage de l’utilisation des câbles Slim-Net 28 AWG, les conducteurs plus fins contribuent à augmenter le NEXT et le PS-NEXT car il y a moins de cuivre dans la gaine. Un NEXT plus élevé est une bonne chose en matière de performance du câble. Voici la formule de la performance du câble : Bande passante = NEXT – perte d’insertion

Avantage 7 : PoE

Une des questions revenant le plus fréquemment au sujet du câble Slim-Net 28 AWG consiste à savoir si le câble peut supporter l’alimentation par Ethernet (Power over Ethernet ou PoE)

La réponse est simple, « Oui. » Le câble Black Box peut supporter tous les niveaux de PoE : IEEE 802.3 avec PoE, 802.3 avec PoE+, et la prochaine 802.3 bt (PoE++). Ceci fait du câble Slim-Net une option plus économique pour l’alimentation des caméras de surveillance à distance, des capteurs de fabrication, des points d’accès sans fil et bien plus encore. La seule considération à garder à l’esprit est qu’en raison de sa plus petite taille, le câble doit être amassé en tas plus petits pour empêcher toute surchauffe et pour se conformer à la hausse de température de 15° soulignée dans TSB 184.

Avantage 8 : Prix

Le câble Slim-Net 28 AWG comprend moins de cuivre dans ses conducteurs et coûte donc moins cher que les câbles 24/26 AWG traditionnels. Ceci peut représenter de réelles économies lorsque vous configurez et patchez des salles de télécommunications et data centers haute densité avec des centaines de câbles.

Assortiment dans le canal

Lorsque vous utilisez les câbles Slim-Net 28 AWG, vous devrez réduire un peu la taille de votre canal. Par exemple, si vous avez 90 mètres de câblage horizontal 23 AWG, vous pouvez tirer des câbles Slim-Net de trois mètres à chaque extrémité au lieu des cinq mètres traditionnels. Cela vous donne un canal total de 96 mètres.

Il n’y a aucun problème à utiliser les câbles Slim-Net Black Box à une extrémité de votre canal et nos câbles premium 24 WG GigaTrue® CAT6 ou GigaBase® CAT5e à l’autre extrémité. En fait, cela vous donnera quelques mètres de plus à votre canal.

Blog_28AWG_Image3

Résumé

Les câbles Black Box Slim-Net 28 AWG sont une excellente alternative aux câbles 24 AWG traditionnels, surtout dans les salles de télécommunications et les data centers haute densité où l’espace dans les racks est précieux. Le diamètre plus fin de 4,1 mm représente presque la moitié de la taille d’un câble 24 AWG, il est donc idéal pour économiser de l’espace, réduire l’encombrement et améliorer le flux d’air. Ils sont plus faciles à manipuler, ainsi, le besoin de guides câbles peut être réduit ou éliminé. Ce câble coûte également moins cher que les câbles traditionnels.

Avec presque 50 % d’espace supplémentaire entre les câbles, vous aimerez travailler avec le câble Slim-Net. Il est bien plus facile de faufiler vos doigts entre les câbles pour le patching, plus facile d’identifier les désignations de ports, et plus facile d’orienter les câbles.

Garantie à vie

Black Box propose des câbles Slim-Net CAT6 et CAT6A en sept longueurs et sept couleurs. Black Box garantit de manière inconditionnelle les câbles à vie et les remplacera en cas de dysfonctionnement. Consultez la gamme au complet ici.

Comment assembler votre propre cordon de brassage

De tous les composants de votre réseau, aucun n’est sans doute plus sous-estimé que le connecteur RJ‑45. Simplicité incarnée, cette merveille transparente définit littéralement la connectivité plug-and-play (par simple branchement) – entre le poste de travail et la salle informatique. Pourtant, il défie l’évidence : comment ont-ils fait pour entrer ces fils là-dedans ? Qui réalise le montage de ces composants ? Où sont les coutures ?

Wiring-Standards-terminate-your-own-patch-cable

Donc, dans l’idée de démystifier un autre aspect des communications modernes, nous vous donnons cet aperçu des coulisses pour raccorder un câble à paires torsadées sur des connecteurs RJ.

Travail de préparation
Tout d’abord, réunissez les matériels. Vous aurez besoin d’un câble nu, tels que ce câble en bobine, un coupe-câble et un dénudeur, un connecteur, un manchon Pre-plug (en option), une pince à sertir et un testeur de continuité. Tous ces éléments, sauf le câble et les manchons, sont dans nos Kits de terminaison CAT6/5e.

Challenge : réussir du premier coup.
Vous devez prendre le temps d’installer chaque connecteur avec soin, selon les spécifications du système de câblage que vous installez. Ensuite, testez chaque câble pour certifier qu’il prend bien en charge les niveaux de performance spécifiés – dans ce cas, les spécifications TIA pour un câblage CATx. L’illustration des normes de câblage (en haut, à droite) indique le brochage et l’appairage corrects d’un câble à paires torsadées pour T568A, T568B et USOC. Le câblage T568B est le plus couramment utilisé en Europe pour les réseaux.

Tout d’abord, commencez avec un outil à dénuder, comme le Multi-Strip (FT231A). Ensuite, mettez l’outil autour du câble, pressez et retirez soigneusement la gaine du câble. Vous devrez dégager les conducteurs isolés sur environ 25 mm.

NE DÉNUDEZ PAS les conducteurs.

Quand vous sertirez le connecteur RJ-45, ses contacts internes perceront l’isolant du conducteur pour faire contact, il est donc inutile de le faire à ce stade.

assemblez-votre-propre-cordon-de-brassage-etape-2Étape 2
Détorsadez chaque paire de conducteurs jusqu’à 3 mm de la gaine avec un dénudeur. Ne détorsadez pas les conducteurs sur plus de 12 mm. Disposez les fils selon les spécifications de brochage que vous utilisez (T568B dans ce cas). Aplatissez et alignez les fils. Utilisez une pince coupante pour faire une coupe droite de tous les conducteurs. Coupez éventuellement les extrémités pour que tous soient d’égale longueur. Une fois que vous avez coupé le câble, assurez-vous de bien aplatir les fils.

assemblez-votre-propre-cordon-de-brassage-etape-3Étape 3
Orientez les fils de façon à ce que la broche 1 du connecteur soit bien alignée avec la broche 1 du connecteur RJ-45, et faites de même pour toutes les broches. (Pour maintenir le bon alignement, voir la « Règle d’or », ci‑dessous.) Tout en maintenant soigneusement chaque conducteur dans la bonne position, faites glisser les fils dans un connecteur RJ-45.

Tous les conducteurs doivent pénétrer dans le connecteur de sorte qu’ils butent contre le bout et s’alignent sous les contacts au sein du boîtier du connecteur en plastique. La gaine du câble doit également pénétrer dans le connecteur d’environ 6 mm pour le serre-câble.

Règle d’or :
Beaucoup de gens ratent le brochage des connecteurs RJ-45 parce qu’ils ne font pas attention au bon alignement des conducteurs. Avant de sertir les connecteurs, assurez-vous qu’ils sont correctement orientés, avec le contact n° 1 du connecteur aligné le conducteur n° 1 du câble, etc. Pour déterminer quel est le contact n° 1 du RJ-45 dans les applications CATx, tenez le connecteur face à votre visage, comme si vous alliez le brancher sur le bout de votre nez. Avec la languette de verrouillage en haut, le contact n° 1 du connecteur est à l’extrême gauche.

Assemblez-votre-propre-cordon-de-brassage-etape-4Étape 4
Insérez le connecteur dans une pince à sertir RJ-45. Assurez-vous que vous utilisez la matrice correspondant au type de connecteur que vous utilisez. Par exemple, les connecteurs qui utilisent une barre de guidage nécessitent une matrice de sertissage différente des connecteurs qui ne possèdent pas une barre de guidage. Si vous n’utilisez pas la bonne matrice, vous endommagerez le connecteur en essayant de le sertir.

Resserrez fermement les poignées de la pince à sertir. Elles se verrouilleront en actionnant une crémaillère pendant le sertissage du connecteur. Un dernier déclic indique que le connecteur est bien verrouillé et vous pouvez relâcher les poignées.

Assemblez-votre-propre-cordon-de-brassage-etape-5Étape 5
Vérifiez votre travail en utilisant un testeur de continuité ou un certificateur de câble pour la norme de câblage que vous installez. Votre testeur devrait être à même de vérifier l’existence de courts‑circuits, de coupures et de mauvais brochage.

Pour la certification de réseau, les testeurs les plus avancés peuvent même stocker et télécharger les résultats de test fondés sur les niveaux de performance minimale normalisés.

Résultat
La majorité des câbles RJ-45 sont terminés par des machines. Cependant, les techniciens sur site et les installateurs de câbles professionnels continuent de sertir des connecteurs modulaires quotidiennement. Vous aussi pouvez réaliser de tels câbles. Une fois lancé, vous aurez une meilleure idée pratique de la compétence nécessaire pour réussir le raccordement de ces câbles avec un connecteur de la taille d’une dragée.

Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur le montage et le test d’un cordon de brassage, n’hésitez pas à contacter notre support technique GRATUIT.

Documentation complémentaire :

Dix facteurs à considérer pour choisir une armoire ou un bâti

La multiplicité et la diversité des armoires et des bâtis peuvent considérablement compliquer la recherche du meilleur choix pour votre data center. Pourtant, en prenant chaque critère l’un après l’autre, vous pouvez déterminer l’armoire, le bâti ou le coffret qui conviendra le mieux à votre application.

Une armoire est une enceinte avec généralement quatre rails, une porte (ou plusieurs) et des panneaux latéraux. Un bâti est une structure ouverte qui repose sur le sol, avec un cadre à deux ou quatre montants, sans portes ni panneaux latéraux. Décider d’utiliser une armoire ou un bâti dépend d’un certain nombre de facteurs.

1. Les équipements

Avant de choisir une armoire ou un bâti, vous devez déterminer quels seront les équipements qui devront y être logés. Cette liste peut inclure des serveurs, des switchs, des routeurs et des onduleurs. Tenez aussi compte du poids de vos équipements. La stabilité supplémentaire d’une armoire peut être décisive si vous installez des appareils volumineux et lourds comme des serveurs. Un bâti ouvert est plus pratique qu’une armoire si vous devez accéder fréquemment aux équipements par tous les côtés.

2. L’environnement

Avec leur structure ouverte, les bâtis sont un bon choix dans des zones où la sécurité n’a pas la même importance, comme à l’intérieur d’un réduit ou d’un data center qui ferme à clef. En outre, les bâtis coûtent en général moins cher que les armoires.

Les armoires, en revanche, protègent les équipements dans des environnements ouverts, poussiéreux ou industriels. L’aspect esthétique peut aussi importer. Vos clients ou vos patients verront-ils votre installation ? Une armoire fermée par une porte donne une meilleure apparence qu’un bâti ouvert. Quand vous essayez de montrer une image professionnelle, tous les détails comptent.

3. La ventilation

Si vos équipements ont besoin d’une ventilation, un bâti offre une circulation d’air plus importante qu’une armoire. Même si votre armoire est placée dans une salle climatisée, les équipements à l’intérieur peuvent générer beaucoup de chaleur. La demande de ventilation supplémentaire augmente avec le nombre de serveurs montés dans une armoire. Les options pour améliorer la circulation d’air incluent des portes, des ventilateurs et des climatiseurs.

4. Les dimensions

Largeur : la largeur entre les rails est de 19″ (19 pouces, soit 482,6 mm), dans les armoires comme dans les bâtis, avec 464,8 mm entre les perforations, de centre à centre. Toutefois, il existe également des armoires et des bâtis avec des rails espacés de 23 pouces. La plupart des équipements rackables sont prévus pour des rails 19 pouces mais peuvent être adaptés pour un montage sur des rails plus espacés.

Unités de hauteur : une unité de hauteur (U ou RU) occupe 44,45 mm (1,75 pouce) d’espace vertical entre les rails. Un appareil de hauteur 2U occupe 88,9 mm d’espace vertical. En général, les unités de hauteur sont repérées sur les rails. La nombre d’unités de hauteur détermine combien d’équipements vous pouvez installer.

Profondeur : les armoires et les bâtis ouverts à quatre montants existent en diverses profondeurs allant de 0,6 m à 1,2 m (de 24 à 48 pouces) pour recevoir des équipements de différentes tailles, en particulier des serveurs de très grande profondeur. Les rails de certaines armoires et de certains bâtis à 4 montants sont également réglables en profondeur.

Quand vous pensez largeur, hauteur et profondeur d’armoire ou de bâti, vérifiez bien s’il s’agit de dimensions intérieures ou extérieures.

5. Le poids

Les armoires et bâtis se caractérisent par leur capacité à supporter différentes poids. Certains armoires acceptent une charge de 500 kg, voire plus. Portez particulièrement attention au poids cumulé de vos matériels et décidez alors où vous vous souhaitez les monter avant de choisir entre une armoire et un bâti.

6. Les rails

Les rails verticaux des armoires et des bâtis ont des perforations pour la fixation des équipements. Les bâtis à deux montants sont en général perforés et taraudés au standard 12-24 ou 10-32, surtout en Amérique du Nord. Les bâtis à quatre montants et les armoires possèdent en général des trous carrés prêts à recevoir des écrous borgnes M6 pour la fixation des serveurs.

7. L’environnement : humidité, poussière, chocs, vibrations

Pour abriter des composants électroniques en dehors d’un data center protégé, mieux vaut rechercher une armoire avec un indice de protection IP. Les normes IP (Ingress Protection) définissent l’étanchéité aux contaminants comme la pluie, l’immersion, les liquides, les chutes d’objets et autres dangers. Il est aussi possible de boulonner les armoires et bâtis au sol pour augmenter leur stabilité.

8. L’alimentation électrique

Il existe plusieurs solutions pour alimenter les équipements montés en baie. Les bandeaux multiprises se montent horizontalement ou verticalement. Les multiprises intelligentes et autres power switchs offrent des avantages supplémentaires comme la télécommande de prises secteur et la surveillance des niveaux. Les alimentations sans coupure (UPS) et les onduleurs se montent en général en bas d’une armoire ou d’un bâti à cause de leur poids important.

9. Le passage des câbles

La plupart des bâtis possèdent leur propre système de passage de câbles et d’anneaux guide-câbles pour router les câbles. Pour un aperçu plus complet de nos solutions d’organisation du câblage, visitez notre Boutique en ligne.

10. Les extras

Le type d’étagère à choisir dépend de l’équipement que vous prévoyez de monter. Il existe plusieurs possibilités : étagères pleines, ajourées, fixes, coulissantes. Il existe des étagères construites pour recevoir des équipements spécifiques comme des serveurs, des écrans ou des claviers. Parmi les extras on trouve des ventilateurs, des guides pour descente de câbles et des barres de mise à la terre.

Pour en savoir plus sur nos armoires et bâtis, rendez-vous dans notre boutique en ligne, visionnez les vidéos ci-dessous ou contactez notre Support technique gratuit.

Les bases : câble blindé ou non blindé ?

L’un des avantages les plus évidents des câbles cuivre est leur coût inférieur à celui des câbles fibre optique — et ils sont bien plus faciles à terminer sur site. Le choix du type de câble dépend de l’environnement et de l’application.

Le câble à paires torsadées utilisé dans des applications de réseau se composent en général de quatre paires de fils de cuivre de 22 à 28 AWG individuellement recouverts d’un isolant et torsadés ensemble. Il existe deux types de câble à paires torsadées, blindé et non blindé.

Câble blindé ou non blindé ?

Non blindé, à paires torsadées

C’est le câble le plus largement utilisé. Connu sous le nom de paires torsadées équilibrées, le câble UTP comprend des paires torsadées (d’ordinaire quatre) sous une gaine PVC ou LSZH. Lors de l’installation câble UTP, assurez-vous de faire appel à des techniciens formés. Les terminaisons sur site, le rayon de courbure, la tension au tirage et le serrage peuvent tous desserrer les torsades des paires et dégrader les performances. Prenez aussi garde à toutes les sources de rayonnement électromagnétique (EMI). Choisissez de l’UTP pour les environnements électriquement tranquilles.

Blindé, à paires torsadées

Au cours des vingt dernières années, le besoin de vitesse dans les réseaux a entraîné une accélération des nouvelles spécifications et technologies de câblage. En parallèle au développement de chaque génération d’Ethernet correspond une évolution des technologies de câblage. Une partie de ce développement est l’utilisation accrue des câbles blindés. Il est de plus en plus répandu dans les réseaux à haut débit, en particulier quand il s’agit de réduire l’ANEXT dans les tronçons 10 GbE.

Le câble blindé sert traditionnellement pour étendre les distances et minimiser les interférences sur la longueur du tronçon de câble. Il est encore utilisé dans ce but. Les sources d’interférences électromagnétiques (EMI), couramment appelé bruit, comprennent les moteurs d’ascenseur, les lampes fluorescentes, les groupes électrogènes, les climatiseurs et les imprimantes.

Il peut arriver que le câble blindé soit moins équilibrée que du câble UTP à cause du blindage. Les écrans métalliques du câble devraient être mis à la terre pour annuler l’effet électromagnétique sur les conducteurs. Le câble blindé est aussi plus coûteux, moins souple et il peut être plus difficile à installer que le câble UTP à cause de la mise à la terre et des connexions nécessaires à une bonne installation.

La plupart des câbles blindés sont plus lourds et plus épais que les câbles UTP, il en résulte que les conduites sont plus rapidement comblées. Gardez cela à l’esprit lorsque vous prévoyez vos passages de câbles.

Types de blindage.

Il existe un certain nombre de types de câble blindés à paires torsadées et la terminologie a évolué au fil des ans.

Il y a deux blindages courants : les feuilles d’écran et les tresses métalliques. La feuille offre un blindage à 100% tandis que la tresse offre une couverture de 40% à 95% en raison espaces dans la tresse. Cependant, un blindage par tresse offre une meilleure protection globale, de par sa densité supérieure à celle de l’aluminium et sa plus grande absorption des interférences électromagnétiques. Une tresse de blindage est aussi plus efficace aux fréquences inférieures. La feuille, plus mince, bloque moins d’interférences mais offre une meilleure protection sur une plus large plage de fréquences. Pour ces raisons, les blindages combinés, feuille plus tresse, sont parfois utilisés pour une meilleure protection. Les blindages peuvent entourer l’ensemble des paires torsadées ou individuellement chacune des paires torsadées.

Acronymes relatifs au blindage

Câble blindé ou non blindé ?
Câble blindé ou non blindé ?

Les acronymes de blindage ont évolué au fils des années, après la confusion entre FTP par rapport à STP et S/FTP. Désormais, la lettre pour le blindage le plus externe (sous la gaine du câble) est celle notée en premier. La lettre après la barre oblique désigne tout type blindage individuel des paires torsadées.

U/FTP (sans blindage/blindage par feuille de la paire torsadée). Ce câble ne possède pas de blindage général externe. Il présente un blindage par feuille pour chacune des quatre paires. Anciennement appelée FTP.

F/UTP (Feuille/paire torsadée non blindée). Ce câble se caractérise par une feuille de blindage général entourant toutes les paires. Anciennement appelée FTP. Voici des exemples de cordons de brassage F/UTP CAT6 et CAT5e.

Sc/FTP (Écranté/paire torsadée par feuille). Ce câble dispose d’un blindage général par tresse ou par feuille d’écran sous la gaine du câble. Chacune des paires torsadées est individuellement blindée par feuille. Anciennement appelé S/FTP.

F/FTP (Feuille/Feuille autour des paires torsadées). Ce câble dispose d’une feuille de blindage général sous la gaine du câble. Chacune des paires torsadées est individuellement blindée par feuille. Anciennement appelé S/FTP.

Les câbles Sc/FTP et F/FTP offrent la meilleure protection contre les interférences extérieures et la paradiaphonie étrangère (ANEXT).

Documentation complémentaire

8 avantages à préférer la fibre au câblage cuivre

Livre blanc CAT6A F/UTP contre UTP : bon à savoir

8 avantages à préférer la fibre au câblage cuivre

Le câble fibre optique est l’un des supports de transmission les plus répandus, aussi bien pour les nouvelles installations de câblage que pour les extensions, notamment dans les applications de dorsale, de distribution horizontale et même de bureau. La fibre optique possède un certain nombre d’avantages par rapport au cuivre.

  1. Plus large bande passante

La fibre offre une bande passante plus étendue que le cuivre et ses performances sont normalisées au moins jusqu’à 10 Gbits/s. Plus de bande passante signifie que la fibre peut transporter davantage d’informations avec une plus grande fidélité que le fil de cuivre. Il faut garder à l’esprit que la vitesse de la fibre dépend du type de câble utilisé. La fibre monomode offre la plus large bande passante; sans exigences particulières.

Le câble 50 µm OM3 optimisé laser a une largeur de bande modale effective (EMB) de 2 000 MHz/km. Les câbles 50 µm OM4 optimisés laser ont une EMB de 4 700 MHz/km.

  1. Vitesse et distance

Comme le signal transporté sur la fibre optique est de la lumière, la perte en cours de transmission est très faible ; les données peuvent parcourir de plus grandes distances à des vitesses plus élevées. La fibre ne connaît pas la limite de 100 mètres propre aux câbles à paires torsadées (en l’absence de répéteur). Les distances sur fibre dépendent du type de fibre, de la longueur d’onde et du réseau. Ces distances peuvent varier entre 550 mètres en multimode à 10 Gbits/s, et 40 kilomètres sur fibre monomode.

  1. Sécurité

Vos données sont plus à l’abri avec un câblage fibre optique. La fibre ne rayonne pas et il est extrêmement difficile de s’y brancher en dérivation. En effet, tout branchement intrusif est facile à diagnostiquer car cela provoque une fuite de lumière hors du câble, ce qui conduire à la défaillance de tout le système. Si quelqu’un tente de violer la sécurité physique de votre système fibre optique, vous le saurez forcément.

Les réseaux fibre optique vous permettent également d’installer l’ensemble de votre électronique et de votre matériel à un emplacement central, plutôt que de disposer des sous-répartiteurs avec du matériel actif à travers tout le bâtiment.

  1. Immunité et fiabilité

La fibre optique offre une transmission extrêmement fiable des données. Elle est totalement insensible à de nombreux facteurs environnementaux qui ont un impact sur le câble cuivre. Elle est composée de verre, qui est isolant, donc aucun courant électrique ne peut la traverser. Elle est insensible aux interférences électromagnétiques et radioélectriques (EMI/RFI), à la diaphonie et aux problèmes d’impédance, entre autres. Vous pouvez sans problème tirer du câble fibre optique à proximité d’équipements industriels. Par rapport au cuivre, la fibre optique est également moins vulnérable aux écarts de température et peut être immergée dans l’eau.

  1. Conception

La fibre est très légère, mince et plus durable que le câblage en cuivre. Pour obtenir des vitesses plus élevées en utilisant un câble de cuivre, vous devez utiliser des câbles de catégorie supérieure qui ont généralement un diamètre plus grand, pèsent plus lourd et occupent davantage de place dans les chemins de câbles. Avec du câble fibre, il y a très peu de différence de diamètre ou de poids. De plus, le câble fibre optique présente des capacités de tirage jusqu’à 10 fois supérieures à celles du câble cuivre, selon le type particulier de câble. Sa petite taille le facilite les manipulations et il occupe beaucoup moins de place dans les conduites de câbles. Et la fibre est plus facile à tester que le câble cuivre.

  1. Migration

La prolifération des convertisseurs de média et la diminution de leur coût facilitent grandement la migration du cuivre vers la fibre. De tels convertisseurs fonctionnent de façon transparente et permettent de continuer à utiliser le matériel existant. Il est possible d’intégrer de la fibre optique dans des réseau au cours de mises à niveau planifiées. En outre, avec l’avènement des cassettes, des câbles et du matériel MPO multifibre à 12 et 24 brins, l’avenir des réseaux 40 GbE et 100 GbE semble plus ouvert.

  1. Terminaison sur site

Bien que la fibre demeure plus difficile à terminer que le cuivre, les progrès de la technologie ont rendu plus faciles la terminaison et l’utilisation de la fibre sur site. Les soudeuses optiques rapides à auto-alignement raccourcissent le temps nécessaire pour l’épissage sur site. Des guides d’alignement automatique assurent la précision. En outre, l’emploi d’amorces (pig-tails) de câbles les connexions de terrain encore plus rapides et plus faciles.

  1. Coût

Les coûts propres au câblage, aux composants et aux matériels fibre optique sont en baisse constante. Globalement, la fibre optique est plus chère que le cuivre à court terme, mais elle peut s’avérer moins onéreuse à long terme. De façon générale, la fibre optique est moins coûteuse à maintenir, améliore la disponibilité et nécessite moins d’équipements réseau. En outre, les progrès technologiques de la terminaison sur le terrain a également permis de réduire le coût de l’installation de la fibre.

Voici quelques ressources si vous êtes intéressé à en savoir plus sur la fibre:

Livre blanc : technologie fibre optique

Vidéo : Solution fibre rackable avec connecteurs MTP